Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Dictionnaire media & politique
  • Dictionnaire media & politique
  • : Dictionnaire tendance avec tous les mots qui forgent la puissance de nos médias et l'impuissance de nos politiciens. Pour se défendre des idées reçues et du politiquement correct.
  • Contact

Personnes citées

Abbé Pierre, Isabelle ADJANI, Albert II de Monaco, Albert II de Belgique, Patrice ALEGRE, Claude ALLEGRE, Woody ALLEN, Michèle ALLIOT-MARIE, AMADOU et MARIAM, Henri AMOUROUXANEMONE, Yasser ARAFAT, Thierry ARDISSON, ARTHUR, Jacques ATTALI, Florene AUBENAS, Martine AUBRY, José Maria AZNAR, Charles AZNAVOUR, Laurent BAFFIE, Daniel BALAVOINE, BARBARARaymond BARRE, Fabien BARTHEZ, Pascal BATAILLE, Dominique BAUDIS, François BAYROU, Guy BEDOS, Oussama BEN LADEN, BENOIT XVI,  Michel BERGER, Stéphane BERN, Olivier BESANCENOT, Abderazak BESSEGHIR, Ingrid BETANCOURTJane BIRKIN, Tony BLAIR, Laurence BOCCOLINI, Igor et Grichka BOGDANOV, Jean-Louis BORLOO, Steevy BOULAY, Romain BOUTEILLE, Philippe BOUVARD, José BOVE, Mike BRANT, Georges BRASSENSJacques BREL, Louise BROWN, Bro Harlem BRUNDTLAND, Marie-George BUFFET, Fabrice BURGAUD, George W. BUSH, Francis CABREL, Maria CALLAS, Yves CALVI, Bertrand CANTAT, Guy CARLIER, CESAR, Arlette CHABOT, Pierre CHANAL, Jacques CHARDONNE, Claire CHAZAL, Philippe CHEVALLIER, Jean-Pierre CHEVENEMENT, Bernadette CHIRAC, Jacques CHIRAC, Elie CHOURAQUI, Julien CLERC, Bill CLINTON, Gilbert COLLARD, COLUCHE, Maximillion COOPER, Jean-François COPPEE, Annie CORDY, CORNEILLE, Julien COURBET, Edith CRESSON, Edouard DALADIER, Salvador DALI, DALIDA, Sophie DAVANT, Djamel DEBOUZZE, Christophe DECHAVANNE, Gaston DEFERRE, Bertrand DELANOE, Jean-Luc DELARUE, Terry DEMPSEY, Gérard DEPARDIEU, Pierre DESPROGES, DIAM'S, Leonardo Di CAPRIO, DIEUDONNE M'bala M'bala, Céline DION, DOC GYNECO, Robert DOISNEAU, Françoise DOLTO, David DOUILLET, Philippe DOUSTE-BLAZY, Michel DRUCKER, Alain DUCASSE, Alain DUHAMEL, Mireille DUMAS, Roland DUMAS, Marc DUTROUX, soeur EMMANUELLE, ENZO ENZO, Claude EVIN, Laurent FABIUS, Mylène FARMER, François FILLON, Alain FINKIELKRAUT, Flavie FLAMENT, Marc-Olivier FOGIEL, Liane FOLY, Brigitte FONTAINE, Laurent FONTAINE, Jean-Pierre FOUCAULT, Michel FOURNIRET, Francisco FRANCO, Claude FRANCOIS, Stéphanie FUGAIN, Louis de FUNES, Serge GAINSBOURG, Bill GATES, Charles de GAULLE, Geneviève de GAULLE ANTHONIOZ, Hervé GAYMARD, Guy GEORGES, Danielle GILBERT, Valéry GISCARD D'ESTAING, Michel  GODET, Chantal GOYA, Daniel GUICHARD, Stéphane GUILLON, Johnny HALLYDAY, Katharina HEPBURN, Adolf HITLER, François HOLLANDE, Yvette HORNER, Nicolas HULOT, Saddam HUSSEIN, I AM,  Michael JACKSON, Jean-Michel JARRE, JEAN-PAUL II, Lionel JOSPIN, Gérard JUGNOT, Jean-Claude JUNCKER, Alain JUPPE, KAMINI, Grace KELLY, Arno KLARSFELD, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Alain KRIVINE, Milan KUNDERA, LADY DI, Arlette LAGUILLER, Francis LALANNE, Serge LAMA, Jack LANG, Régis LASPALES, Gloria LASSO,  Michel-Edouard LECLERC, Lucien LEGER, Grégory LEMARCHAL, John LENNON, Jean-Marie LE PEN, Marine LE PEN, Julien LEPERS, LOANA, Jennifer LOPEZ, LORIE, Emile LOUIS, Elise LUCET, Alain MADELIN, Jean de MAILLARD, Jacques MAILLOT, André MALRAUX, Noël MAMERE, Eddy MARNAY, Alain MARSCHALL, Mireille MATHIEU, Mimie MATHY, Jean-Marie MESSIER, Pierre MESSMER, François MITTERRAND, Frédéric MITTERRAND, Marylin MONROE, Jeanne MOREAU, Jean-Pierre MOCKY, Edgar MORIN, Samy NACERI, Kate MOSS, NAGUI, Jean-Paul NERRIERE, Pascal OBISPO, ORLANDO, Florent PAGNY,  Pierre PALMADE, Maurice PAPON, Laurence PARISOT, Charles PASQUA, Thierry PAULIN, Luciano PAVAROTTI, Dominique PERBEN, Edith PIAF, Pie XII, Antoine PINAY, Brad PITT, Bernard PIVOT, Luc PLAMANDON, Jacques PLUMAIN, Patrick POIVRE D'ARVOR, Claude POMPIDOU, Georges POMPIDOU, David PUJADAS, Jackie QUARTZ, Jean-Pierre RAFFARIN, RAINIER III de Monaco, Tariq RAMADAN, Eric RAOULT, Fernand RAYNAUD, Sid Ahmed REZALA, Muriel ROBIN, Michel ROCARD, Clara ROJAS, Nadine de ROTHSCHILD, Carole ROUSSEAU, Alain ROUSSET, Guy ROUX, Ségolène ROYAL, Eve RUGGIERI, Laurent RUQUIER, Sonia RYKIEL, Patrick SABATIER, Henri SALVADOR, André SANTINI, Michel SARDOU, Nicolas SARKOZY, Romy SCHNEIDER, Daniel SCHNEIDERMANN, Patrick SEBASTIEN, Hélène SEGARA, Mathilde SEIGNER, Jerry SEINFELD, Jaime SEMPRUN, Michel SERRAULT, Pascal SEVRAN, SHEILA, Kool SHEN,  Joey STARR, Dominique STRAUSS-KAHN,  Elizabeth TEISSIER, TEX, Evelyne THOMAS, Charles TRENET, Marie TRINTIGNANT, Nadine TRINTIGNANT, Olivier TRUCHOT, Jean-Claude VAN DAMME, Ray VENTURA, Jacques VERGES, Dominique de VILLEPIN, Philippe de VILLIERS, Dominique VOYNET, Lech WALESA, George WOLINSKI, Michaël YOUN, José Luis Rodriguez ZAPATERO, Rika ZARAÏ, ZAZIE, Ariel ZEITOUN, Karl ZERO, Zinedine ZIDANE, Jean ZIEGLER,

Rechercher Un Mot

Soyons précis, soyons concret.


Consultez ce dictionnaire des idées reçues
par TNT, câble, satellite ou ADSL,

pour être sur la bonne longueur d'onde du monde
que nous font les médiaticiens et les politiciens,

pour vous défendre contre leur totalitarisme,

pour ne plus confondre tsunami et tiramisu,

pour découvrir l'innommable, l'indicible et l'horreur absolue,

pour savoir que battre monnaie n'octroie pas
à Madame Monnaie le statut de femme battue,

pour vous méfier des faux amis,

pour briller dans les dîners en ville ou à
Qui veut gagner des millions en épelant Creutzfeldt-Jakob,

ou simplement parce qu'il n'y a pas qu'au CIC
que le monde bouge.

Enjoy yourself.


Rubriques du site

LE DICO : Le dictionnaire des médiaticiens de marché et des politiciens de la concurrence libre et faussée.  Et inversement.

AU JOUR LE JOUR : L'actualité détournée, l'actualité brocardée, l'actualité fustigée, mais l'actualité libérée !

UNE RICHE DANS LA CRISE : Les 109 Billets d'Anne-Sophie, plongée dans la tourmente de la crise. (Promotion terminée). Pourquoi terminée ? parce que la crise est finie, té !

ALERTE GRIPPE A : Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le virus, le vrai, le faux, le saisonnier, le pandémique, tout, tout, tout, j'vous dirai tout sur le H1N1.

16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 09:13

D'après MediaBoue, en octobre 1979, des traces de roues du vélo appartenant à Eric Woerth ont été relevées dans la forêt de Rambouillet, à quelques mètres de l'endroit où le corps de Robert Boulin a été découvert. A cette époque, Eric Woerth avait 23 ans et pratiquait le vélo avec assiduité dans la forêt de Rambouillet, fréquemment accompagné de Madame Bettencourt.

Curieusement, alors que les scellés judiciaires perdus de l'affaire Boulin ont été retrouvés par le Ministère de la Justice, une pièce du dossier a disparu : le témoignage du garagiste qui avait vendu le vélo à Eric Woerth. Les journaliites professionnels de MediaBoue l'ont retrouvé. Il est agé aujourd'hui de 97 ans et confirme ses dires d'il y a 31 ans. Pour lui, il ne fait aucun doute que Monsieur Woerth est mêlé, de près ou de loin, à la mort suspecte de l'ancien ministre.

Le gouvernement osera-t-il réouvrir l'enquête pour charges nouvelles sur la mort de Robert Boulin, ou continuera-t-il à protéger son ministre du travail ?

Source : On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. (Pierre Desproges)

 

Repost 0
Published by Nick LEPAF - dans Au jour le jour
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 11:28

Une loi sur la burqa est en préparation, elle interdira de dissimuler son visage dans les lieux publics.
Ne soyez pas pris au dépourvu.
Vous avez les questions ? Nous avons les réponses.

 

Dalila S. Je suis musulmane pratiquante et la burqa fait partie de ma vie. Cette loi est pour moi une catastrophe. Comment vais-je faire ?

Maître Laïc. N’ayez pas peur, comme disait Jean XXIII. Les couturiers nous préparent une éco-burqa parfaitement légale. Elle se compose de la burqa traditionnelle mais sans voile pour cacher le visage.

Dalila S. Impossible, mon visage doit impérativement être couvert.

Maître Laïc. Attendez, ce sont les accessoires l’important. Il y en a deux : les lunettes noires et le masque antipollution de même couleur que le vêtement. Les grandes lunettes vous protègeront des ultra-violets agressifs et le masque antipollution couvrira totalement le bas de votre visage pour filtrer toutes les particules qui menacent votre santé : gaz d’échappement, microbes du métro et tous autres virus qui traînent dans notre atmosphère polluée.

Dalila S. Génial ! Et où pourrai-je trouver cette éco-burqa légale ?

Maître Laïc. Chez tous vos fournisseurs habituels : Prada, Saint-Laurent, Cardin, Chanel…

 

Gaston M. J’ai 72 ans et je n’ai jamais vu une femme en burqa de ma vie. Où puis-je en voir ?

Maître Laïc. Rien de plus facile. Les porteuses de burqa se rassemblent dans la ville de Meaux, en région parisienne, les jours de marché. Écrivez à la Mairie où directement au Maire, Jean-François Copé, pour connaître les dates. Il existe aussi des voyages organisés, renseignez-vous auprès du Syndicat d’Initiative.

 

Fadela A. Pouvez-vous me dire quelle partie du visage je devrai montrer pour respecter la loi ?

Maître Laïc. D’après la Commission parlementaire, on entend par visage la partie de la face comprise entre 3 cm au dessus des sourcils, 5 cm de part et d’autre du nez et 2 cm au dessous de la lèvre inférieure. Des décimètres vont être distribués aux forces de l’ordre pour faire respecter la loi.

 

Sébastien L. Je circule en moto et porte un casque intégral qui empêche de voir mon visage. Serai-je dans l’illégalité ?

Maître Laïc. Oui, mais comme le casque est un élément important de sécurité, il n’est pas question de l’interdire lorsque vous roulez. Par contre, le législateur a prévu que chaque fois que vous posez le pied à terre, vous devez ôter votre masque pour être reconnu par vos concitoyens. Ceci va certainement rendre plus difficile votre conduite en ville et dans les embouteillages. Courage !

 

Josette R. Catholique pratiquante, je respecte les coutumes traditionnelles de ma religion. Je suis veuve depuis 15 jours et je porte un voile de deuil noir, opaque, qui masque mon visage. Vais-je devoir y renoncer ?

Maître Laïc. Ceci est un des effets collatéraux de la loi. Vous allez devoir adapter votre veuvage à la loi en trouant votre voile afin de montrer la surface légale de votre visage à la société du vivre ensemble.

 

Adolphe D. J’ai noté que par grands froids, beaucoup de gens sortent le visage emmitouflé dans des écharpes, bonnets, cagoules, passe-montagnes… qui cachent leur visage. Ces pratiques vont-elles devenir illégales ?

Maître Laïc. Certainement, nul n’est sensé ignorer la loi, même par grands froids. A moins qu’un décret préfectoral ne crée une exemption temporaire. Consultez régulièrement les bulletins officiels préfectoraux et municipaux avant de sortir.

 

Albert C. Je suis ancien combattant et j’ai perdu mon œil à la guerre. Est-ce que les borgnes auront le droit de porter un cache-œil dans la rue ?

Maître Laïc. Juridiquement les avis sont partagés car il n’est pas sûr qu’un enseignant puisse vous reconnaître lorsque vous irez chercher votre petit-fils à l’école. Vous aurez probablement à obtenir de votre préfecture une dérogation à présenter à chaque contrôle.

 

Fatima L. On veut m’interdire de dissimuler mon visage dans les lieux publics. Un lieu public, c’est quoi ?

Maître Laïc. Tous les lieux qui reçoivent du public ainsi que la voie publique. Seuls les lieux privés seront exclus du champ de la loi.

Fatima L. J’habite un studio au rez-de-chaussée avec fenêtre sur rue. Pourrai-je prendre l’air en burqa à ma fenêtre ?

Maître Laïc. Théoriquement oui puisque vous êtes dans un lieu privé. Certains députés envisagent cependant de limiter la notion de lieu privé aux lieux non visibles depuis l’espace public. Je sais, ça devient compliqué ; attendez les décrets d’application de la loi.

Fatima L. Et dans les toilettes publiques pourrai-je porter la burqa ?

Maître Laïc. Non puisque c’est un lieu qui accueille le public. En pratique, vous aurez plus souvent besoin de l’enlever que de la porter.

 

Ahmed B. J’exige que mon épouse ne porte pas la burqa mais il n’y a rien à faire, j’ai beau la menacer, la frapper, elle la porte quand même. Que puis-je faire ?

Maître Laïc. La loi va vous être d’un grand secours, puisqu’au nom du respect de la femme elle va forcer votre épouse à y renoncer.

Ahmed B. Alors, j’aurai le droit de la frapper pour lui faire respecter la loi ?

Maître Laïc. C’est un autre problème, vous sortez du sujet.

Ahmed B. J’y comprends rien.

 

Rachida D. Je suis toujours nue sous ma burqa. Si un policier m’interpelle dans la rue et exige que je l’enlève, va-t-il m’infliger une amende de 750 euros pour avoir masqué mon visage ou une contravention pour ne pas avoir masqué mon corps ?

Maître Laïc. Les deux probablement, quoique les condamnations pour exhibition sexuelle sont rares. Je vous conseille toutefois d’attendre la jurisprudence avant de passer à l’acte..

 

Amine S. On ne sait pas exactement combien de personnes portent la burqa en France : 200, 1.000, 10.000 ? Et s’il n’y en avait qu’une et que ce soit moi ?

Maître Laïc. Aucune importance, ce n’est pas une question de chiffre mais une position de principe. Même si vous êtes la seule femme portant la burqa, une loi est indispensable.

Amine S. Attendez, je ne suis pas une femme mais un homme.

Maître Laïc. Là, ça se complique. En principe l’homme devrait avoir les mêmes droits que la femme et donc être soumis aux mêmes lois de la République, mais je vais me renseigner.

 

Aminata T. Je suis originaire de Burkina Faso. Qu’ai je à craindre en me promenant dans la rue bien que je ne porte pas de burqa ?

Maître Laïc. Burkina ne signifie pas petite burqa. Vous ne risquez donc rien lorsque vous êtes interpellée à condition de présenter vos papiers : si vous êtes française un certificat de nationalité française accompagné de votre passeport biométrique, si vous êtes étrangère une carte de séjour en cours de validité ainsi qu’un certificat médical de l’OFII et un document prouvant que vous êtes entrée en France régulièrement, dans tous les cas une copie intégrale de votre acte de naissance, un justificatif de domicile de moins de trois mois, une attestation de moralité, un extrait de votre casier judiciaire vierge, vos trois derniers bulletins de salaire ou une attestation Assedic, votre dernier avis d’imposition. Enfin, quelle que soit votre situation, vous devez vous adresser à l’officier de police dans un français impeccable justifiant de votre assimilation à la communauté française.

Aminata T. Mais je n’aurai jamais tout ça sur moi.

Maître Laïc. Alors, ne sortez plus jusqu’à nouvel ordre. 

 

N’hésitez pas à poser vos questions, en composant le numéro de téléphone qui figure au dos de cet article (appel gratuit depuis un poste fixe).

Repost 0
Published by Nick LEPAF - dans Au jour le jour
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 11:32

En cette fin de la belle année 2009, un jury tenu secret a attribué les Marius de l’info. Nous vous en révélons en exclusivité le palmarès :

 

MARIUS D’OR : « Panique à Copenhague »  de Ban Ki-moon. Le plus gros budget du cinéma mondial, 119 stars internationales, 15.000 figurants, 100.000 manifestants, la production n’a pas lésiné sur les moyens pour ce film de science fiction dont on attendait beaucoup. Mais une fois encore Ban Ki-moon déçoit avec un scénario tiré par les cheveux où les adeptes de la secte GIEC n’arrivent pas à faire triompher le Bien sur la planète. Échec, fiasco, mascarade, flop, bide, désastre… les mots manquent pour qualifier ce navet digne de la filmographie onusienne. 

GRAND PRIX DU JURY
 : « Artificial coma » de Johnny Hallyday. Infection, coma, imbroglio juridique sont les ingrédients de ce thriller. Si vous y ajoutez une meute people de vautours et rapaces, vous avez la recette de ce film décevant qui a pourtant fait des millions d’entrées. On attendait mieux de ce grand rocker.

MEILLEUR RÉALISATEUR
 : Nicolas Sarkozy pour « Il faut sauver la planète ». Ce touche à tout boulimique nous surprend encore avec un film catastrophe où le héros court le monde pour combattre les citadelles banquières et les réchauffeurs climatiques. Hélas, le résultat n’est pas à la hauteur et le film a rencontré un échec cuisant en salle.

MEILLEUR ACTEUR
 : Thierry Henry dans « Prête-moi ta main ». Adulé par les uns, vilipendé par les autres, cet acteur sort de son registre habituel et crève l’écran dans un rôle de traître. On attend avec impatience son prochain film « Out of South Africa » qui sortira l’été prochain.

MEILLEURE ACTRICE : Martine Aubry dans « Elle voyait des éléphants partout ». L’histoire d’une secrétaire qui monte à Paris pour s’engager dans un cirque. Cette comédie bouffonne traîne en longueur, mais elle est sauvée par le jeu exceptionnel de cette interprète découverte dans « La dame des 35 heures ». Elle n’a pas fini de nous étonner.

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE : François Fillon dans « To be or not to be ». Un drame psychologique où le héros balance sans cesse entre l’intense envie d’être et la sage docilité ne pas exister. Cet acteur qui a la réputation d’un travailleur, fait son chemin, sans bruit ni faux-semblants. On espère qu’avec le temps il décrochera un premier rôle bien mérité.

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE : Carla Bruni
dans « La discrète ». Unanimement saluée par la critique, la prestation de cette actrice impose le respect. Il fallait beaucoup de personnalité pour éclipser son époux exhibitionniste joué magistralement par Nicolas Sarkozy.

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN : Michael Jackson dans « Là-haut ». On le croyait fini, ruiné, au banc de la société pour ses frasques enfantines, et voilà qu’il crève l’écran dans cette œuvre originale qui rencontre un succès planétaire. Au point que certains se prennent à rêver d’un « Là-haut II ».

MEILLEUR ESPOIR FÉMININ : Roselyne Bachelot dans « Virus attacks ». L’héroïne se bat pour vacciner un pays entier. La scène finale où le virus, après plusieurs mutations, décime tous les vaccinés et seulement les vaccinés restera dans les annales du cinéma.

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE : Ségolène Royal pour « L’incroyable voyage ». Un drame psychologique où l’héroïne, débarquant par surprise à Dijon dans ce qu’elle croit être sa famille, se voit rejetée et chassée par les siens. Film après film, cette réalisatrice hors normes nous étonne toujours. La prestation de Vincent Peillon en cocu magnifique mérite d’être relevée.

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL : Dominique de Villepin pour « Le Procès ». Pièges, embrouilles, trahisons, pour ce polar plein de rebondissements qui se déroule dans le petit monde de Clearstream. Avouons que le spectateur s’y perd un peu. Réservé aux cinéphiles avertis inconditionnels de Villepin.

MEILLEUR PREMIER FILM : « Main basse sur la TVA » d’André Daguin. Ce drame historique, qui se passe à la Restauration, nous entraîne dans les méandres d’un guet-apens tendu par des brigands sans scrupules. Nul doute que l’exploitation et les produits dérivés du film, dont le tournage a duré sept ans, rapporteront gros à la production. Avec cette première œuvre, Daguin se classe parmi les maîtres de l’illusion.

MEILLEUR COURT MÉTRAGE : « Sans défense » de Jean Sarkozy. Une mise en scène irréprochable, un sens inné du spectacle, un suspens savamment entretenu jusqu’au retournement final… le spectateur est pris sous le charme.  A quand un long métrage de ce jeune réalisateur plein de talent ?

MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE : « Vacances thaïlandaise » de Frédéric Mitterrand. Un film intimiste tourné avec de petits moyens. Vous y découvrirez la Thaïlande et les garçons thaïlandais comme vous ne les avez encore jamais vus. Étonnant.

MEILLEUR FILM ÉTRANGER : « Identité nationale » d’Éric Besson, adapté du roman « Victoire aux régionales ». L’imagination et le talent de ce jeune réalisateur parviennent à rendre crédible un scénario franchouillard qui traite des cultures nègre, maghrébine et musulmane. Vous ne pouvez pas le rater, il est à l’affiche dans plus de deux cent salles en France.

MEILLEURE MUSIQUE : Les Jeunes Populaires pour « Tous ceux qui veulent changer le monde ». Cette comédie musicale sans prétention et à petit budget revisite l’œuvre du grand artiste Luc Plamondon. De nombreux acteurs du gratin gouvernemental ont participé bénévolement à cette création qui fait honneur à l’exception culturelle française.  

MEILLEURE PHOTO
 : Brice Hortefeux pour « Il ne correspond pas du tout au prototype ». Des images criantes de vérité tournées caméra au poing dans le paysage landais. Ne révélez pas à vos amis qui est ce « il » dont l’identité nationale n’est dévoilée qu’à la dernière scène. 

MEILLEUR SON
 : Rachida Dati pour « L’Européenne ». Sa réplique dans une cabine téléphonique « J’en peux plus, je n’en peux plus » va rejoindre les dialogues cultes du cinéma français que chacun connaît par cœur : « Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? », « J’ai dit bizarre ? comme c’est bizarre ! », « T’as de beaux yeux tu sais »…

MEILLEURS COSTUMES : Jean-François Copé  pour « Burqa dans la ville ». Ce film d’auteur en noir et blanc présente peu d’intérêt sinon les costumes imaginés par Copé, un des meilleurs accessoiristes du moment. Parions que la burqa revisitée sera très tendance sur les lieux branchés de l’été.

MEILLEURS DÉCORS : Christine Lagarde pour « La magicienne de Bercy ». Les ors des Ministères et des Palais internationaux ne suffisent pas à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Les grandes tirades sur la fin de la crise et le pouvoir d’achat restauré tombent à plat, malgré le faste des décors. A voir uniquement si vous voulez rêver quelques instants dans une salle obscure.

MEILLEUR MONTAGE
 : Jean-Luc Mélenchon pour « PDG ». Un scénario très embrouillé où un éternel ado quitte sa famille d’accueil pour vivre seul dans un studio puis se réfugie chez des voisins et part combattre des moulins à vent. Un exploit du montage pour donner du sens à des séquences aussi disparates que contradictoires.

MARIUS D’HONNEUR POUR L’ENSEMBLE DE SON ŒUVRE : Charles Aznavour pour sa grande saga « Tiroir-caisse » qui tient le haut de l’affiche depuis plus d’un demi-siècle. Auteur compositeur, acteur, chanteur, arménien, non imposable,…  ce grand Monsieur aura marqué son époque. On attend beaucoup du dernier épisode « Obsèques » qui se négocie à prix d’or sur le marché des droits audiovisuels.

Repost 0
Published by Nick LEPAF - dans Au jour le jour
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 10:53

Tant qu’on parle de ça, on évite les vrais débats.

1. La main de Thierry Henry dans le match France-Irlande.
2. La bisbille entre Ségolène Royal et Vincent Peillon.
3. Nicolas Sarkozy boude le congrès des maires.
4. Faut-il interdire la fessée ?
5. Qu’est-ce que l’identité nationale ?
6. Les effets secondaires de la vaccination contre la grippe A.
7. Pierre Bergé accuse le Téléthon.
8. La Panthéonisation d'Albert Camus.
9. L’argent des sondages de l’Elysée.
10. Le montant du grand emprunt national.
11. Diam’s pour le port du voile dans son dernier disque S.O.S.
12. Les chèques contraception de Ségolène Royal.
13. Eric Raoult et le prix Goncourt.
14. L’adoption par des couples homosexuels.
15. Trois afghans expulsés par Eric Besson.
16. Les colères de Charles Pasqua présumé innocent.
17. La grève du RER B et le service minimum.
18 Nicolas Sarkozy était-il à Berlin le 9 novembre 1989 ?
19. Nicolas Sarkozy a-t-il tourné dans une pub pour Bonux ?
20. La douche du Président à 245.572 euros au sommet de l’UM.
21. Couvre-feu pour les délinquants de moins de 13 ans.
22. Bernard Kouchner tacle Besson sur l’Afghanistan.
23. Rama Yade contredit Bachelot et agace l’Elysée.
24. Frédéric Mitterrand et sa mauvaise vie.
25. Jean Sarkozy candidat à la présidence de l’EPAD.
26. L’hôpital d’Orange condamné pour acharnement thérapeutique.

Et vive la Démocratie médiatique ! On avance, on avance.

Repost 0
Published by Nick LEPAF - dans Au jour le jour
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 11:12

Alors que l’expérimentation du CV anonyme est relancée, la Représentation nationale s’interroge déjà sur l’étape suivante : comment rendre l’entretien d’embauche anonyme ? Un collectif de députés propose le port du voile intégral par le candidat lors de l’entretien : la burka anonyme.

Mais ce n’est pas fini. Les plus avancées de nos élites indiscriminantes ont créé un groupe de réflexion sur le salarié anonyme pour éviter que celui qui a franchi les deux étapes du CV et de l’entretien anonymes ne soit jeté comme une merde à l’issue de sa période d’essai. Interrogé, le patronat a indiqué que la solution existe : le plan de licenciement. Un salarié licencié devient automatiquement anonyme dans l’entreprise.

On avance, on avance.

Repost 0
Published by Nick LEPAF - dans Au jour le jour
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 12:22

Chère Madame Halde,

Si empêcher un citoyen qui réunit toutes les conditions requises, de se présenter à une élection à cause du nom qu’il porte ne constitue pas une discrimination, alors qu’on me ré-explique la démocratie. J’ai du rater un chapitre.

Merci d’avance, Chère Madame Halde.

HALDE : Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité. On dit toujours « Chère Halde » : budget 2006 de 11 millions d’euros (dont indemnité annuelle du Président de 77.330 euros), effectif 2007 de 77 personnes ETP et 23 juristes.

Repost 0
Published by Nick LEPAF - dans Au jour le jour
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 12:14

Monsieur le Député,

Vous avez affirmé sur une chaîne de télévision que « même une Chèvre pourrait être élue à Neuilly ». Je démens formellement ces propos. Je ne fais pas de politique et ne souhaite pas en faire. Alors, laissez-moi tranquille s’il vous plait.

A bon entendeur salut.

Anita Chèvre
Honnête commerçante. 

Repost 0
Published by Nick LEPAF - dans Au jour le jour
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 17:53

La garden party que nous avons organisée au Château pour enterrer la crise fut grandiose. Les filles firent une ronde endiablée en chantant un vieil air du passé « la cloche de Wall Street a sonné, ça signifie le luxe est à nous, que la joie revienne, mais oui, mais oui, la crise est finie ». Les chipies ! Le champagne a coulé à flot et nous nous sommes amusés comme des fous jusqu’au petit matin.
Ceci est mon dernier billet. Je remercie tous ceux qui m’ont encouragée dans cette traversée du désert qui fut, pour nous les riches, un véritable enfer. Je ne vous dis pas au revoir mais adieu.


Le Billet d’Anne-Sophie.

Nota : L’illustration de cet article provient du blog remarquable http://clarenne.francis.over-blog.com/ qui vient hélas de s’arrêter.

Repost 0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 09:14
     

Le maire UMP ex-PS du village a organisé une cérémonie pour débaptiser le nom de la rue principale témoignant de la rigueur de la crise et lui donner un nouveau nom porteur d’espoir. Au vin d’honneur qui suivit, Charles-Henri fut très entouré par les élus et notables et moi courtisée par leurs dames mourant d’envie d’entrer dans notre monde retrouvé et enfin reconsidéré à sa juste valeur. Mais n’est pas riche qui veut, ce serait trop facile. Les services de la voierie qui ont placé le panneau "cédez le passage" entre la misère et la fortune l'ont bien compris.

Le Billet d’Anne-Sophie.

Nota : L’illustration de cet article provient du blog remarquable http://clarenne.francis.over-blog.com/ qui vient hélas de s’arrêter.

Repost 0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 09:58


Ce fut d’abord une rumeur de journaliste, puis un frémissement ; le bruit chemina, passa de bouche en bouche, grandit à vue d’œil et devint un cri unanime : la crise se meurt, la crise est morte. Charles-Henri revint de l’Université du MEDEF ragaillardi et habité par les instructions de Laurence aux patrons : « Brandissez les idées nouvelles : écologie, régulation de l’économie, moralisation du capitalisme, entreprise citoyenne,… ça ne mange pas de pain. Mais surtout, surtout, ne changez rien à vos comportements sinon nous sommes perdus ». Il se précipita afficher son patriotisme économique à nos fenêtres, exhorta les syndicats à la modernité, se rendit au bureau en vélo… Mais, en grand secret, il préparait un plan de licenciement économique exigé par notre actionnaire majoritaire, un fond de pension américain glouton de dividendes. Les affaires reprenaient enfin.

Le Billet d’Anne-Sophie.

Nota : L’illustration de cet article provient du blog remarquable http://clarenne.francis.over-blog.com/ qui vient hélas de s’arrêter.

Repost 0